Projet Mont Gargan 2024


Scolaires : projet RESISTANCE multi-partenarial piloté par le Rectorat


Le sujet de la Résistance a été choisi pour structurer les actions 2024 des acteurs culturels et de la vie éducative des secteurs Eymoutiers / Châteauneuf-la-Forêt réunis dans le cadre du TER (Territoire Educatif Rural), dispositif expérimental du Ministère de l'Education nationale fédérant les partenaires locaux autour de l'école pour favoriser les conditions de vie et d'apprentissage des enfants.

 

Acteurs locaux et établissement scolaires ont créé un projet ambitieux autour de la Résistance,

coordonné par le Rectorat et ses conseillers pédagogiques :

  • 9 établissements scolaires (CP à 3ème)
  • 250 élèves
  • Une dizaine d'acteurs culturels intervenant dans les classes ou ouvrant leurs sites de visite : ANACR-Comités locaux Châteauneuf-la-Forêt et Eymoutiers (Association Nationale des Anciens Combattants et Amis de la Résistance) ; Musée de la Résistance de Peyrat-le-Château ; Pays d'art et d'histoire de Monts et Barrages ; Espace Rebeyrolle à Eymoutiers ; Bibliothèques de la Communauté de communes des Portes de Vassivière (Eymoutiers, Nedde, Buajleuf,  Peyrat-le-Château...) et de la Communauté de communes Briance Combade (Châteauneuf, Linards, La Croisille-sur-Briance...) ; Centre international de l'art et du paysage de Vassivière (CIAP)
  • Chaque établissement porte son propre projet dans lequel interviennent les acteurs culturels de son choix.

 


3 objectifs :

1- découvrir la mémoire de la Résistance sur le Pays Monts et Barrages grâce à l’intervention des acteurs la faisant vivre

 

Stèle du Mont Gargan

2- créer une production sur le thème Résistance pour chaque établissement (aboutissement du projet). Dans divers domaines.

 Exemple : roman-photo créé sur Violette Szabo, Résistante,

par l'école de Châteauneuf en 2022

3- faire des jeunes les ambassadeurs de la mémoire de la Résistance

en les réunissant le 27/05 au Mont Gargan

 Les élèves de Châteauneuf en 2022, déjà ambassadeurs


                                                        Les thèmes choisis :

Eymoutiers

Musique (chant de la Résistance)

Châteauneuf

Littérature

(production d’écrits avec l’auteur Yann Fastier et son album Guingouin, chef du maquis)

Linards

Céramique

(création autour des Résistants locaux pour décorer l’école)

Nedde

Peyrat

Bulles sonores sur sentier de randonnée autour du Mont Gargan (QR code sur bornes sur place)

La Croisille

Littérature et illustration

(biographies de Résistants locaux illustrées par un roman-photo mettant en scène les élèves)

Bujaleuf

Livret pédagogique valorisant la cache de Saint-Julien-le-Petit

Collèges Eymoutiers

Châteauneuf

Visite Oradour-sur-Glane et Mont Gargan

 


Tous réunis au Mont Gargan pour la Journée Nationale de la Résistance (27 mai 2024) :

  • 250 élèves (CP à 3ème)
  • en présence des enseignants et partenaires ayant pris part au projet
  • randonnée guidée pour rejoindre le Mont Gargan, grâce à la mobilisation des membres du PETR du Pays Monts et Barrages (Pays d'art et d'histoire et chargé de mission Activités de pleine nature), leur présentant l'histoire et le patrimoine du site : son histoire ancienne et légendaire / les aménagements du XIXe siècle (chapelle et allée des hêtres) / la Bataille du Mont Gargan et l'importance du lieu pour la Résistance / les défis actuels pour préserver et valoriser ce site, dont les aménagements par le Département en 2024.
  • Au sommet du Mont Gargan : pique-nique et accueil par les officiels (la Rectrice d'Académie, le Président du Conseil Départemental, la DASEN...) et les partenaires du projet.
  • Restitution des projets par chaque classe aux autres classes sous forme de jeu.
  • Chaque élève repartira avec un livret présentant le site du Mont Gargan et les projets de chaque classe (réalisé par le Rectorat).

L'objectif de cette journée, symbolique par le choix de la date et du lieu, est de permettre aux classes ayant eu chacune leur propre projet :

  • d'avoir un temps collectif, ensemble, sur le site-phare de la Résistance du secteur ;
  • de leur transmettre une mémoire commune, partagée, dont ils vont devenir dépositaires ;

 

Cela semble d'autant plus prégnant

à l'heure où l'on passe de la mémoire à l'Histoire,

le dernier Résistant du secteur, René Arnaud, étant décédé le 2 mai 2024...