Actualités


Programme de la fin du Centenaire de la guerre de 14-18 : semaine du 11 novembre 2018

CIné-conférence "Une famille d'Eymoutiers en 14-18" : jeudi 8 novembre à 18h à Eymoutiers

Le programme :

  • Projection du documentaire de Jean-Marc Surcin, « Les derniers de la Der des Der », réalisé en 1999 avec le témoignage des derniers poilus (52 minutes).
  • Bilan du projet de valorisation du Centenaire 14-18 – par le Pays d’art et d’histoire de Monts et Barrages : collecte de documents, exposition, médiations tous publics, publications… Présentation d’une sélection des plus beaux documents collectés, faisant écho aux thèmes du documentaire (20 minutes).
  • Parcours de la famille Cyne-Reynaud, d’Eymoutiers, pendant la guerre, raconté par leur descendant Jean Riboulet : histoire de René Cyne et de sa femme Marie, ainsi qu’Henri et François Reynaud (frères de Marie), illustrée par de nombreux documents d’archives personnels. Un témoignage riche en émotions qui fait écho à l’histoire de bien des familles…
  • Projet pédagogique des CM2 d’Eymoutiers en 2016-2017 – présenté par l’enseignante Caroline Vialle Rambaut et ses anciens élèves : création d’un carnet de guerre racontant l’histoire de la famille Cyne-Reynaud (lauréat départemental du concours des « Petits artistes de la mémoire » organisé par l’ONAC-VG).

RDV au cinéma Le Jean Gabin – 30 avenue de la Paix – 87120 Eymoutiers, jeudi 8 novembre à 18h (durée 2h à 2h30 dont 52 minutes de film documentaire). Gratuit.

Exposition "14-18, Poussières de guerre" : du 10 au 18 novembre à Saint-Léonard-de-Noblat

En prévision du centenaire de la Première Guerre mondiale, le Pays d’art et d’histoire de Monts et Barrages a entrepris, en 2013, la collecte de documents, illustrations, témoignages liés au territoire de Monts et Barrages et ses habitants durant la période 1914-1918. Ainsi, des centaines de photographies, lettres et cartes postales, casques, objets de l'art des tranchées, médailles ou carnets de soldats inédits ont été récoltés, photographiés et numérisés, pour donner lieu, dès août 2014, à la présentation sur les 34 communes du territoire de l’exposition « 14-18, Poussières de guerre » : 30 panneaux racontant l'histoire des habitants de ce territoire rural, il y a 100 ans, partis au front ou restés à l'arrière. Autour de l’exposition ont été réalisés des ateliers jeune public, des visites guidées, des projets scolaires et des livrets pour les adultes et pour les enfants.

Ce projet a été labellisé par la Mission du Centenaire 14-18

 

Les documents, essentiellement prêtés par des habitants du territoire sont, par leur nombre, leur diversité, d’une grande richesse, mais n’ont pu être entièrement dévoilés au public.

 

 

 

 

Durant l’année 2018, qui marquera la fin du centenaire et ainsi la clôture de ce projet, l’exposition continuera d’être présentée aux visiteurs sur différentes communes :

 

  • Surdoux (21-22 avril)
  • Roziers-Saint-Georges (19-20 mai)
  • Masléon (9-10 juin)
  • Domps (16-22 juin)
  • Royères (31 juillet-4 août)
  • Bujaleuf (12 août)
  • Saint-Moreil en Creuse (16 septembre)
  • Sainte-Anne-Saint-Priest (20-21 octobre)

 

  • A Saint-Léonard-de-Noblat (10-18 novembre : voir affiche ci-contre)

Commémoration du 11 novembre à Saint-Léonard-de-Noblat : une conférence sur le Monument aux Morts

Dimanche 11 novembre

 

Après la commémoration officielle (RDV à 11h30 au Monument aux Morts), le Pays d'art et d'histoire présentera une projection commentée sur le Monument aux Morts de Saint-Léonard, un des plus beaux et originaux du secteur (histoire, architecture).

Durée 20 minutes.

RDV à la salle des fêtes (rue Salengro), à la fin de la commémoration officielle (vers midi). Gratuit.

 

L'exposition "14-18, Poussières de guerre" se trouvera dans la salle voisine (salle des Conférences), ouverte ce jour de 12h à 17h. Entrée gratuite.


Un aperçu de l'exposition "14-18, Poussières de guerre"

  

En attendant le 11 novembre, le Pays d’art et d’histoire vous propose de découvrir, ou de redécouvrir, petit à petit les panneaux de l’exposition, progressivement mis en ligne et accompagnés de documents et illustrations présents sur les panneaux pour certains, et totalement inédits pour d’autres !

 

 

> Ce sera aussi l’occasion de vous faire entrevoir des bribes de carnets de soldats du Pays, écrits à partir desquels le Pays d’art et d’histoire de Monts et Barrages réalise actuellement un ouvrage également d’ores et déjà labellisé par la Mission du Centenaire et qui devrait être publié à la fin de l’année.

 

 

Panneaux 19

(Pour visionner les panneaux précédents, cliquez ici)

 

Armistice - 11 novembre 1918

 

Avec l’intervention des Américains aux côtés des troupes alliées et, parallèlement, le retrait du conflit d’une Russie en pleine révolution, l’année 1918 se profile comme étant celle du dénouement. L’Allemagne lance en mars une dernière grande offensive, mais après quatre années de guerre, ses troupes sont épuisées et se heurtent à la ligne défensive des Alliés. Désormais, elles doivent reculer et, à bout de forces, les puissances centrales s’effondrent. L’armistice est signé sans condition le 11 novembre. Malgré cela, la paix n’est pas encore faite et l’Europe est ruinée.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 



Nouvelle publication : Focus - La collégiale de Saint-Léonard-de-Noblat

Cliquez sur l'image pour télécharger le livret
Cliquez sur l'image pour télécharger le livret

A l'occasion des 20 ans de l'inscription de la collégiale de Saint-Léonard-de-Noblat au Patrimoine mondial de l'UNESCO au titre du bien "Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France" (seul monument inscrit au Patrimoine mondial en Limousin), le Pays d'art et d'histoire a souhaité valoriser cet édifice remarquable par une publication.

Co-écrite par Guillaume Martin, Animateur de l'Architecture et du Patrimoine du Pays d'art et d'histoire de Monts et Barrages, et Eric Sparhubert, maître de conférences en Histoire de l'art ancien et médiéval à l'Université de Limoges, spécialisé dans l'étude des collégiales en Limousin (sa thèse portait sur celle de Saint-Junien en Haute-Vienne), ce livret fait la synthèse sur ce monument majeur du patrimoine limousin.

  • Présentation du culte et du pèlerinage de Saint-Léonard, d'ampleur européenne, essentiel dans le développement de la ville dès la fin du XIe siècle.
  • Architecture et étapes de construction de la collégiale, avec plan commenté pour repérage.
  • Point sur le bien "Chemins de Saint-Jacques de Compostelle" en France, inscrit au Patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO depuis 1998 : il comporte 64 monuments inscrits (dont la collégiale de Saint-Léonard), 7 ensembles et 7 sections de sentiers, le tout constituant un bien de 78 composantes à la valeur universelle exceptionnelle.

Inscription des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France au patrimoine mondial de l'UNESCO : 20 ans !

Programme des animations

Il y a 20 ans,  le bien n°868, constitué de 78 composantes (monuments, ensembles et sections de sentiers) venait rejoindre la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Reconnu pour sa valeur universelle exceptionnelle, cet ensemble intitulé "Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle en France" témoigne de la diversité des itinéraires empruntés par des milliers de pèlerins au Moyen Âge.

Parmi les composantes, la collégiale de Saint-Léonard-de-Noblat et ses dimensions démesurées révèlent l'importance de cette pratique et son influence sur le développement des territoires à l'époque médiévale.

À l'occasion du 20e anniversaire de cette inscription, le ministère de la culture et l'ACIR ont coordonné la réalisation d'un programme d'actions culturelles, dont une partie a été labellisée. En tout, une centaine d'événements devrait avoir lieu, afin de mettre en lumière l'histoire culturelle des sites et la richesse du patrimoine dont nous avons hérité.

> Parmi les animations proposées dans ce programme, retrouvez quatre dates de visites estivales proposées par le Pays d'art et d'histoire de Monts et Barrages autour de la collégiale de Saint-Léonard-de-Noblat...