Les forêts

Appelé « Le Pays de l’arbre », le Limousin était à l’origine boisé, composé d’une forêt mixte (bouleaux, pins, noisetiers, chênes, hêtres). Or, après la révolution, beaucoup d’arbres ont été coupés pour le chauffage, et par le développement du pastoralisme qui a transformé peu à peu la forêt en landes et prairies. Aujourd’hui, la forêt a largement regagné du terrain et occupe une bonne partie du territoire. Les forêts de feuillus (chênes, châtaigniers, …) dominent sur le Pays Monts et Barrages et se situent surtout à l’ouest du territoire. Les forêts artificielles de résineux sont majoritaires à l’est, au niveau de la Montagne limousine. Certaines forêts de feuillus du territoire abritent une riche biodiversité. C’est le cas de la Forêt d’Épagne à Sauviat-sur-Vige, du massif forestier de Châteauneuf-la-Forêt ou encore du Bois de Crozat situé sur la rive ouest du lac de Vassivière. Des arbres remarquables sont présents sur le territoire tels que l’allée de hêtres au Mont Gargan, les ifs de la forêt d’Épagne, le Chêne dit « Arbre aux Poules » à Saint-Julien-le-Petit ou encore de beaux chênes dans la région de Vassivière.


Espèces emblématiques

Les forêts de feuillus du territoire accueillent quelques arbustes tels que le Sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia) ou encore le Houx (llex aquifoluim) mais également des plantes herbacées comme le Chèvrefeuille (Lonicera periclymenum) ou la Myrtille (Vaccinum myrtillus), des mousses et des lichens. Les insectes sont les principaux habitants de la forêt. Le bois mort constitue un habitat important pour beaucoup d’insectes tels que le Lucane cerf-volant (Lucanus cervus). Les forêts du territoire accueillent également de nombreuses espèces de chauves-souris, protégées au niveau national, comme la Barbastelle (Barbastella barbastellus) ou le Murin de Bechstein (Myotis bechsteinii). Des mammifères tels que les sangliers ou les chevreuils, des oiseaux (hiboux, geais, mésanges, ...) et certains amphibiens tels que le Crapaud commun (Bufo bufo) et le Triton marbré (Tritius marmoratus) sont nombreux dans les forêts du territoire.