paysages et identitÉs


La grande richesse du Pays Monts et Barrages est la variété de ses paysages, à l'évolution subtile mais néanmoins marquée entre l'ouest (secteur de Saint-Léonard-de-Noblat) et l'est de son territoire (montagne limousine du côté d'Eymoutiers). Des espaces naturels d'une qualité exceptionnelle y ont trouvé leur place : tourbières, landes, chaos rocheux, arbres remarquables mais aussi jardins paysagers...

Au-delà de cette identité paysagère, une identité sociale forte subsiste aujourd'hui : ce territoire est une "terre rouge", politiquement ancrée à gauche. Pour autant, des pratiques dévotes y persistent comme les Ostensions septennales limousines ou encore la pratique du pèlerinage sur l'un des Chemins touristiques menant à Saint-Jacques-de-Compostelle en passant par Saint-Léonard-de-Noblat et sa collégiale inscrite au Patrimoine mondiale de l'Humanité par l'UNESCO.

Les deux guerres mondiales ont aussi profondément marqué le territoire et son paysage. La Première guerre mondiale par son ampleur, touchant toutes les familles et tous les milieux, a laissé sa trace avec un important patrimoine mémoriel comme les monuments aux morts peuplant aujourd'hui chaque commune. La Deuxième Guerre mondiale a généré ici une Résistance farouche, notamment autour du Mont Gargan avec le Colonel Georges Guingouin, donnant ensuite naissance à une mémoire toujours très vive.